Histoire de la spécialité

L’histoire de stomatologie, chirurgie orale et maxillo-faciale est singulière en comparaison à d’autres spécialités médicales plus  "classiques".


En effet, à travers le monde cette spécialité s’est mise en place de façon différente, en fonction des histoires de la dentisterie et de la médecine.

Les pays ayant un cursus d’inspiration anglo-saxonne ont, à la base, une formation odontologique. On peut classer dans cette catégorie le Royaume-Uni, l’Amérique du Nord, Centrale et du Sud, l’Océanie, l’Afrique du Sud, les pays scandinaves. Toutefois, au sein de ce groupe des disparités existent, puisque pour  beaucoup d’entres eux, la double qualification (médecin et dentiste) est maintenant obligatoire. C’est ainsi le cas au Canada, en Australie et Nouvelle-Zélande, et au Royaume-Uni.


Les pays ayant un cursus d’inspiration latine ont, à la base, une formation médicale. C’est dans ces pays que l’on peut classer la France, l’Espagne, l’Italie, le Portugal et la Grèce. Mais là encore, des nuances existent, puisque la Grèce est aujourd’hui passée à une double qualification obligatoire. En Espagne, 40 % des chirurgiens maxillo-faciaux sont de double qualification.


Les pays d’Europe continentale, à l’exception des pays scandinaves, ont une double qualification depuis longtemps. On peut mettre dans cette catégorie l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, les Pays-Bas, la Suisse.


Les autres régions du globe ont été inspirées par l’un ou l’autre des axes de formation précédents. Toutefois pour beaucoup d’entre eux la dentisterie est une spécialité médicale, comme l’est toute autre spécialité même très spécifique. La dentisterie est en fait une spécialité de la médecine au même titre que l’ophtalmologie ou la psychiatrie.    


Pour revenir à la France, il est intéressant de rappeler quelques dates.


Historique de la Stomatologie et chirurgie maxillo-faciale :


1868 : parution du 1er fascicule du " Traité de stomatologie" d'Andrieu

1887 : création de la 1ère Société de Stomatologie

1895 : création de la 1ère chaire de Stomatologie à la Faculté libre de médecine de Lille

1907 : création de la première association stomatologique internationale

1915 : création des 1ers centres maxillo-faciaux  inter-régionaux pour les blessés de guerre

1920-1939 : création d'un poste de chargé de Cours de Stomatologie dans les principales villes de France.

1943 : la Société de Stomatologie de Paris devient la Société Française de Stomatologie

1944 : l'Ecole française de stomatologie est rattachée à la faculté de médecine

1949 : création d'un CES (Certificat d'Etudes spécialisés) de stomatologie

1953 : la Société Française de Stomatologie devient  la Société Française de Stomatologie et Chirurgie Maxillo-faciale

1973 : 1er congrès de stomatologie et chirurgie maxillo-faciale

1984 : disparition du CES de stomatologie et création d'un DES (Diplôme d'Etudes Spécialisées) de stomatologie

1988 : création du DESC (Diplôme d’Etudes Spécialisées Complémentaires) de chirurgie maxillo-faciale et stomatologie

2011 : création du DESCO (Diplôme d'Etudes Spécialisées en Chirurgie Orale) qui offre un champ d’action identique aux médecins et aux dentistes, chacun restant malgré tout dépendant de son ordre d’origine.  Cette nouvelle spécialité a sous son champ d’activité les maladies de la cavité buccale quelqu’en  soit la nature à l’exclusion  des pathologies tumorales  malignes et des malformations.

La chirurgie maxillo-faciale (traumatologie des bases osseuses, malformations, cancérologie, chirurgie reconstructrice et esthétique céphalique, chirurgie orthognathique des bases osseuses)  n’est elle accessible qu’aux seuls médecins ayant fait un tronc commun de chirurgie générale.  Ils ont la possibilité de pratiquer la chirurgie orale sans formation complémentaire dentaire.  


Historique de l'odontologie :


1711 : parution du livre du docteur en médecine Pierre Fauchard  " le chirurgien dentiste ou traité des dents"

1731 : la chirurgie dentaire est intégrée au Collège des chirurgiens de Paris

1880 : création de la 1ère école dentaire privée à Paris

1892 : création du diplôme de chirurgien dentiste

1909 : la formation des dentistes passe de trois à cinq années : deux consacrées à la prothèse, trois à une formation scientifique et médicale.

1935 : nécessité du baccalauréat pour entreprendre les études dentaires

1955 : l'enseignement dentaire est pris en charge par l'Etat

1965 : création des écoles nationales de chirurgie dentaire dans le cadre de facultés de médecine.

1968 : séparation des facultés dentaires des facultés de médecine

1971 : création du doctorat de chirurgie dentaire, les dentistes devenant docteurs en chirurgie dentaire.

1975 : en harmonisation avec les autres pays européens, l’art dentaire s’élargit à : « la prévention, le diagnostic, et le traitement des maladies congénitales ou acquises,  réelles ou supposées, de la bouche, des dents,  des maxillaires et des tissus attenants »

2011 : création de l'Internat qualifiant donnant accès à 3 spécialités, l'orthodontie, l'odontologie polyvalente et la chirurgie orale, cette dernière permettant l'obtention du  DESCO, diplôme commun à la dentisterie et la médecine.


Il faut s'attendre à une évolution probable de ces formations dans les années à venir, dans le but d'aboutir un jour à une harmonisation  européenne .